logo
à votre service depuis 2010
Commander

Comment faire un plan de thèse de doctorat ?

Nicolas Lapin

Jun 16, 2020

Faire un plan de thèse de doctorat

Comment faire un plan de thèse de doctorat ?

Faire un plan de thèse de doctorat

Pour la rédaction d’une thèse de doctorat, il est important de faire un plan au préalable. Ce dernier constitue un guide pour arranger les idées. Pour rédiger un plan pertinent de thèse de doctorat, il faut respecter les exigences de votre établissement et de votre filière. En effet, la thèse en science politique, en histoire et en médecine est différente de l’une à l’autre. En général, un plan comporte une introduction, une méthodologie de recherche, une revue littéraire et une conclusion.

Exigences pour écrire un plan de thèse de doctorat

Pour rédiger un plan de thèse de doctorat, il est important de suivre les quelques étapes suivantes. Tout d’abord, il faut vous familiariser avec le guide de rédaction de la thèse de l’université qui a ses propres exigences. En effet, elle met en place une trame spécifique concernant l’ordre et la structuration des sections lors de la rédaction de la thèse. L’idéal serait de s’adresser directement à la bibliothèque ou un conseiller dans le campus.

Par la suite, il faut faire un résumé des idées à développer et des objectifs. Mais ces derniers peuvent changer en fonction de l’évolution des recherches. En vous fixant, il serait plus facile de trouver une démarche à suivre et de conclure votre thèse. Puis, il faut commencer à rédiger l’introduction qui peut également changer au fur et à mesure de l’avancement du projet. L’idéal serait d’y mettre des références historiques afin de bien donner du poids à la thèse et de mieux éclairer les lecteurs.

C’est dans la revue littéraire qu’on doit énumérer la liste des documents avec lesquels on a effectué toutes vos recherches. Cela concerne également les interviews, les contenus médiatiques, les articles ainsi que les livres. La revue littéraire permet également de mettre en avant les réalisations, les solutions et les limites menées dans telle ou telle activité.
Dans la méthodologie de recherche, on présente un plan quantitatif ou qualitatif. Dans ce dernier cas, on se base sur des expériences, des interviews et des enquêtes. Pour la méthode de recherche quantitative, on relate des données statistiques avec l’ensemble des informations récoltées en vue d’analyser des éléments rassemblés.

La conclusion vient en dernier lieu, mentionnant les limites de la recherche qui ne sont pas reflétées dans la thèse. Cela concerne plus précisément des recherches qui n’ont pas fait l’objet d’étude et de développement. Toutefois, il est parfaitement possible de l’évoquer dans le plan de la thèse de doctorat.

L’élaboration d’un plan de thèse pertinent permet de comprendre facilement le contenu, en mettant en évidence la structure de pensées cohérentes avec le sujet. Un doctorant doit savoir mettre en relation ses idées et les enchaîner de manière logique avec la problématique, la méthode et les démarches. L’idéal serait de se préparer , car les idées viennent au cours du processus de rédaction et les modifications sont incontournables. Par ailleurs, il est important de demander l’avis du directeur de thèse avant de démarrer votre travail.

Exemple d’un plan de thèse de doctorat

Certes, il existe le plan scientifique d’une thèse de doctorat, mais le copier-coller n’est pas conseillé aussi bien pour la présentation d’une thèse en science politique, en droit, en médecine qu’en économie. Les titres et les sous-titres doivent être apparents pour faciliter la lecture.

Dans les premières pages, il doit y avoir 20 pages incluant le résumé (en français et en anglais), les remerciements et le sommaire. Il faut également y inclure la liste des figures, des abréviations, des tableaux et le glossaire.

L’introduction comprend 10 pages relatant la définition du sujet, le contexte de l’étude ainsi que les questions de départ et la problématique. Elle contient aussi l’objectif, le plan et l’esquisse de la méthodologie. Par la suite, dans la partie recherche de 120 pages, il faut faire une présentation de la théorie de la thèse, un rassemblement des orientations, une présentation des fiches de lecture, des synthèses bibliographiques suivies des éléments de recherches empiriques et bibliographiques.

Sur 20 à 30 pages, la partie problème et méthode présente la seconde problématique, la méthodologie, la rationalisation des hypothèses, les hypothèses de départ ainsi que les techniques, les échantillons et les types d’analyses. Comme la partie analyse des résultats est aussi longue de 80 à 120 pages, il faut y relater les tableaux, les figures, les schémas, les expériences ainsi que les fiches bibliographiques qui permettent de comparer avec les autres études.

La discussion et la conclusion sont rédigées sur 10 à 30 pages mentionnant la synthèse générale de toute la présentation. Sont également présentées la réponse à la question de recherche, la confrontation et l’interprétation aux travaux de recherche. Dans la conclusion, les perspectives, les limites et l’ouverture sur de nouvelles applications et de nouvelles recherches sont mises en avant.

La bibliographie, longue de 8 à 12 pages, présente les sources en français et dans d’autres langues. Ces dernières doivent être à 50% en français et 50% des sources moins de 5 ans. Quant aux annexes, celles qui sont internes au manuscrit comprennent le glossaire, les schémas, les figures et les index. Les annexes externes au manuscrit incluent des documents statistiques et des entretiens.

FAQ

À quoi devrait ressembler un bon plan de thèse ?

Un bon plan de thèse doit aider le lecteur à trouver rapidement la partie qu’il recherche. Il lui sert de guide et de table de matière et doit être à la fois cohérent, lisible et simple.

Combien de parties pour un plan de thèse ?

Un bon plan de thèse comporte 8 parties. Elles comprennent la première page, l’introduction, le domaine de recherche, la problématique, la revue de littérature, l’analyse des résultats de recherche, la conclusion, la bibliographie et les annexes.

17 août 2022
Rédacteur Nicolas Lapin

Nicolas Lapin

Responsable du pôle rédactionnel
En tant que responsable de la qualité des contenus, je veille à ce que les travaux rédigés soient conformes à vos attentes et recommandations. Ma mission consiste également à assurer que les rédacteurs disposent du savoir-faire et des formations adaptés pour pouvoir proposer l’accompagnement nécessaire pour votre réussite dans vos études.

Commander